Louis Valtat 1869 - 1952

Louis Valtat et le fauvisme

Fauvisme, les circonstances :
C’est sans doute plus par le hasard de la pagination du journal “L’illustration”, qui dans son numéro du 4 novembre 1905 rend compte du salon d’Automne, que par les caractéristiques des peintures qu’il représente, Louis Valtat s’est trouvé associé au scandale qui révèle au public, lors de cette exposition, une nouvelle esthétique picturale post impressionniste : Le Fauvisme.

Aux Champs-Élysées, sous la verrière du Grand Palais, est présenté, du 18 octobre au 25 novembre 1905, le IIIème salon d’Automne.

Salle VII, les peintures de Camoin, Derain, Manguin, Marquet, Vlaminck sont regroupées avec celles de Matisse qui étant le plus âgé, semble en être le chef de file.

Dans la salle XV sont accrochées les cinq peintures que Valtat expose en compagnie de celles de Kadinsky, Jawlensky et d’autres…

Paysage aux rochers 1902

Paysage aux rochers 1902


L
a peinture de Valtat “Marine”, reproduite dans “l’Illustration”, assez proche de Paysage aux rochers, 1902, n’offre pas véritablement les caractéristiques du Fauvisme.


Fauvisme, d’où vient le nom :
Au cours de sa visite au Salon d’Automne de 1905, le critique d’art Louis Vauxcelles voyant un buste d’enfant, oeuvre du sculpteur Albert Marque exposée au milieu de peintures aux couleurs violentes où domine le Lion ayant faim du Douanier Rousseau, se serait écrié: ” Donatello chez les Fauves ! ” 

Fauvisme en qui cela consiste :
Le Fauvisme c’est l’expression picturale obtenue principalement par l’usage de couleurs pures telles qu’elles sortent du tube, dans la représentation simplifiée des formes, en abolissant la perspective par l’aplatissement de l’espace et la suppression des ombres.

Fauvisme, comment le dater :
Si l’invention du nom Fauve date assurément du salon d’Automne de 1905 il apparaît certain que cette manière de peindre est antérieure à cette date.

Les peintures réalisées par Louis Valtat à Arcachon au cours de l’hiver 1895-1896, ne présentent-elles pas bien des caractéristiques du Fauvisme qui sont, 

teste-2

La Teste de Buch 1895-1896

arcachon1895-2

Arcachon 1895-1896

Couleurs pure

Formes simplifiées

Perspectives abolies

Ombres supprimées

Les peintures d’Arcachon de Valtat, présentées au Salon des Indépendants de 1896, exposées avec pas moins de quatre-vingts aquarelles, des dessins, des bois gravés constituent un ensemble regroupé sous un même titre, Dans la baie.

Cet ensemble est remarqué par Thadée Natanson qui, dans son compte rendu des Indépendants publié dans La Revue Blanche de 1896, indique que les études de Valtat constituent .. un spectacle captivant et fait goûter des dons qui promettent …une personnalité qui est notable …Il remarque également que Valtat n’utilise qu’un ... très petit nombre de tons purs … et que les huiles ont des tons … plus violents

Accrochées aux cimaises des Indépendants, commentées dans La Revue Blanche, les peintures de Valtat ont-elles pu échapper à la curiosité des jeunes rapins qui suivaient en 1896 l’enseignement de Gustave Moreau à l’École des Beaux Arts et allaient devenir les fauves de 1905 ?